5 choses à savoir sur l'assurance habitation propriétaire non occupant

5 choses à savoir sur l'assurance habitation propriétaire non occupant

L'assurance habitation se présente en ce moment sous diverses formes selon le profil du souscripteur. Parmi les variantes reconnues, l'assurance destinée aux propriétaires non occupants de logement affiche une multitude d'options. Découvrez 5 choses à connaître absolument sur l'assurance habitation destinée au propriétaire non occupant.

La souscription n'est pas obligatoire

La souscription à une assurance habitation propriétaire non occupant n'est pas imposée aux personnes qui possèdent des biens immobiliers mais qui ne les occupent pas. Bon nombre d'entre elles choisissent d'y souscrire pour avoir les indemnisations nécessaires lorsque les dégâts surviennent. L'un des atouts avancés de ce type de contrat est la mise en avant de la responsabilité civile des bénéficiaires en cas de dégâts causés dans l'habitation. Cette assurance constitue une nécessité puisqu'il s'agit de porter une couverture sur tous les risques en l'absence des propriétaires.

Il est par ailleurs possible de rajouter différents recours à l'assurance habitation pour les propriétaires non occupants. Par exemple, on peut inclure dans les termes conventionnels l'option de recours des locataires ou encore le recours des tiers et des voisins. Ces situations permettent d'élargir la couverture sur la responsabilité civile des propriétaires ainsi que sur les dommages causés aux voisins et aux passants. Dans ce cas, l'assurance protège même contre les défauts possibles de maintenance de l'habitation.

Une assurance de remplacement

Cette assurance met aussi en exergue la protection des assurés contre d'autres situations qui vont au-delà des sinistres classiques. L'assurance pour propriétaire bailleur permet de garantir la couverture de la totalité des risques de dommages même si le logement est inoccupé depuis des mois. La souscription de cette assurance devient primordiale quand le locataire déménage.

La plupart des propriétaires qui souscrivent cette variante de l'assurance louent leur bien immobilier. Le locataire est donc contraint d'avoir une assurance pour sa maison. Cependant, les termes du contrat ne sont plus en vigueur quand celui-ci décide de quitter le local. C'est la raison pour laquelle cette assurance devient essentielle.

Une assurance complémentaire

La loi oblige le locataire à assurer l'habitation qu'il loue. Il peut néanmoins souscrire des garanties minimum que le propriétaire non occupant estime insuffisantes. Ce dernier souscrit ainsi à l'assurance pour propriétaire bailleur afin de compléter la couverture à la clé.

En effet, la loi n'impose pas que le locataire doit souscrire toutes les protections par rapport à tous les dégâts éventuels. C'est pourquoi celle-ci est nécessaire afin de se protéger pleinement contre les éventuels dégâts. L'assurance du local pour le propriétaire bailleur complète dans cette situation celle du locataire tout en la substituant en cas de départ de ce dernier.

Une assurance complète

Comme l'assurance que l'on a l'habitude de voir, cette assurance implique la garantie des sinistres classiques. Les propriétaires protègent ainsi leurs biens des dommages provoqués par l'inondation. Le contrat intègre de même la couverture des incendies qui arrivent assez fréquemment ces derniers temps.

Bénéficier d'extensions de garantie avec une telle protection est tout à fait faisable. On peut donc garantir d'autres éléments à l'instar des installations externes qui ne sont pas protégées par les garanties secondaires. Les propriétaires choisissent cette solution pour protéger leur logement dans tous les cas de figure : non occupation, départ du locataire, etc.

Nos articles